Syndicat du personnel enseignant du Collège Ahuntsic (FNEEQ-CSN)
À la veille du prochain partage de la tâche

L’assemblée syndicale du 16 mars a fait des choix délicats et importants

lundi 27 mars 2006

Dans la vie syndicale, il y a souvent des choix douloureux à faire quand les ressources sont insuffisantes, quand l’institution d’enseignement connaît des difficultés de recrutement dans plusieurs programmes, et quand le gouvernement décrète les conditions de travail de ses employés-es en faisant totalement fi de la lourdeur de leur tâche. Dans un pareil contexte, les débats sur la façon la plus adéquate d’utiliser localement nos maigres ressources sont naturels.

Voilà un peu, en toile de fond, le climat dans lequel s’inscrivait la dernière assemblée syndicale du SPECA, au cours de laquelle deux points à l’ordre du jour ont suscité plus d’attention - et d’implication - de la part de l’assistance : l’avenir du programme de Techniques de transformation des matières plastiques et le renouvellement des lettres d’entente locales.

Les demandes d’admission au 1er tour en Techniques de transformation des matières plastiques se limitant à quatre, situation n’étant pas meilleure qu’au cours des dernières années, il est devenu évident que ce programme demeurera sous le seuil de viabilité quant au nombre d’étudiants inscrits, si les choses n’évoluent pas dans les années à venir. De surcroît, le Collège n’ayant pas obtenu encore toutes les garanties quant au renouvellement pour Plasturgie de l’annexe budgétaire offerte par Québec pour les programmes en difficulté [1], l’exécutif du SPECA a transmis à l’assemblée une analyse des coûts de survie de ce programme pour l’an prochain si aucune aide spécifique n’est disponible et soumis le dossier à l’assemblée pour décision.

À titre exceptionnel et pour une année seulement, sous réserve de la décision de Québec quant au renouvellement de l’annexe budgétaire F-138, l’assemblée syndicale a mandaté l’exécutif pour qu’un maximum de 1 ETC puisse être puisé l’an prochain dans la masse salariale, pour aider ce programme (en sus de ce que ses inscriptions génèrent selon le mode de calcul défini par le Ministère). Toutefois, et c’est là une donnée nouvelle et significative, l’exécutif a également reçu mandat d’identifier avec le Collège les modalités les plus efficientes d’utilisation des ressources enseignantes rattachées au programme de Techniques de transformation des matières plastiques, y inclus la possibilité de faire des mises en disponibilité en 2006-2007 dans ce programme.

L’ensemble du dossier sera ramené devant l’assemblée syndicale d’ici mars 2007, le temps de constater l’évolution de la situation, mais aussi d’élaborer un plan de relance du programme, plan auquel doivent travailler le département, le Collège, ainsi que le syndicat. La question des préalables requis pour le programme de Techniques de transformation des matières plastiques sera vraisemblablement au cœur des réflexions des parties interpellées par cette relance.

Lettres d’entente locales

L’autre point ayant soulevé un grand intérêt fut le renouvellement de la lettre d’entente locale sur la répartition des ressources. Dans la foulée de la Loi 142 et de l’entente FNEEQ/CPNC du 15 décembre 2005, quelques dispositions importantes devaient être négociées localement et des ajustements devaient en conséquence être apportés à ce document. L’assemblée syndicale du 26 janvier 2006 avait d’ailleurs donné en ce sens des balises très claires à l’exécutif. Par exemple, quant à l’utilisation locale de la fraction des 122 ETC que recevrait le Collège Ahuntsic, l’assemblée syndicale avait mandaté l’exécutif pour qu’il négocie avec l’employeur que la totalité de la somme soit affectée au volet 1 de la tâche (soit l’enseignement) de manière à :

  • éviter qu’un professeur ait plus de 10 préparations différentes durant une année scolaire ;
  • éviter qu’un professeur ait, deux sessions par année, plus de 160 élèves par session ;
  • protéger l’emploi des plus anciens précaires du Collège et éviter des mises en disponibilité.

Ces dispositions, ainsi qu’une philosophie générale de gestion des ressources humaines ayant pour objet la protection locale de l’emploi, furent négociées avec le Collège en février 2006 et en mars 2006. Le résultat de ces pourparlers, qui se sont poursuivis jusqu’au 16 mars 2006 inclusivement, a été soumis à l’assemblée. Pour faire une histoire courte, le Collège accepte les demandes syndicales à condition qu’un montant de 0,49 ETC/année soit spécifiquement affecté au recrutement. Ce quantum s’ajoute aux 4,8 ETC/année actuellement dédiés au développement de programmes, dont une part (environ 2,5 ETC pour l’année scolaire 2005-2006) était déjà destinée au recrutement dans les accords régissant l’utilisation de cette ressource. En somme, la solution convenue par les parties confirme l’importance stratégique du dossier recrutement à Ahuntsic, tout en signifiant de façon on ne peut plus claire par ailleurs que c’est sur la ligne de front, soit dans la tâche d’enseignement, que les besoins de ressources additionnelles se font le plus cruellement sentir. L’exécutif recommandait à l’assemblée syndicale la reconduction de nos lettres d’entente (entente générale et entente sur l’aide à la réussite) avec les ajustements négociés.

Cette lecture a été spontanément et massivement partagée par l’assemblée syndicale. Évidemment chacun gardait à l’esprit le caractère ignominieux de la Loi 142 ayant statué sur notre convention collective sans réel ajout de ressources dans le volet 1 de la définition de la tâche. N’avions-nous pas en effet espéré, depuis le début des dernières négociations, que la nouvelle lettre d’entente locale sur la répartition des ressources puisse une fois pour toute soulager les problèmes de lourdeur de la tâche d’enseignement que les professeurs vivent depuis plusieurs années, notamment et entre autres :

  • le fardeau des corrections écrasantes, pour les professeurs de français et d’autres disciplines devant encadrer plusieurs étudiants ;
  • le fardeau constitué par de très nombreuses préparations différentes dans certains départements ;
  • le poids sans cesse croissant des activités connexes (c’est-à-dire non incluses dans le calcul de la CI).

Hélas, la Loi 142 en a décidé autrement.

Il est clair que l’injection, au Collège Ahuntsic, de 6,99 ETC (découlant des 122 ETC ajoutés dans le réseau collégial FNEEQ grâce à l’entente sectorielle conclue avec le CPNC) ne règle pas du tout les graves problèmes de surcroît de tâche qui avaient été mis en lumière en 2005 durant nos négociations avec le gouvernement. C’est d’ailleurs une des principales raisons pour lesquelles l’assemblée syndicale du SPECA du 26 janvier 2006 avait rejeté cette entente ainsi que le simulacre de négociation qui l’avait entourée. Mais sur la lettre d’entente locale relative à la répartition des ressources, l’assemblée syndicale du 16 mars 2006 a largement approuvé le fruit des négociations entre le SPECA et le Collège. Il en a été de même de la lettre d’entente sur l’aide à la réussite.

Autres points

Signalons brièvement les deux autres éléments dont l’assemblée syndicale a pu disposer, soit le plan d’action consolidé FNEEQ-CCSPP (plan qui lui a été brillamment présenté par nul autre que le vice-président de la FNEEQ en personne, Jean Trudelle) ainsi que l’entente Fédé/Fédé sur les matières de négociation locale prévues à la Loi 37 (entente conclue entre la FNEEQ et la Fédération des cégeps). D’une part, l’assemblée a adopté ledit plan d’action et d’autre part elle a « reçu », sans grand enthousiasme, l’entente Fédé/Fédé. Tous ces documents sont évidemment disponibles au local G-1140. La liste des recommandations adoptées figure en annexe II du présent SPECA-HEBDO (copie imprimée seulement).

[1Annexe F-138 (devenue S-026) qui permet, à certaines conditions très précises, de maintenir « sur le respirateur artificiel » un certain nombre de programmes en grave difficulté de recrutement un peu partout à travers la province.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 800 / 223104

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SPECA-HEBDO - Vol. 33  Suivre la vie du site Archives du SPECA-HEBDO  Suivre la vie du site SPECA-HEBDO Vol. 26  Suivre la vie du site Volume 26 - No. 14   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 0