Syndicat du personnel enseignant du Collège Ahuntsic (FNEEQ-CSN)
Magnifique grève du 6 avril

Le corps professoral s’est mobilisé comme un seul homme !

mercredi 13 avril 2005

Quelle journée mémorable ! Plus de 300 de nos collègues ont convergé vers les lignes de piquetage (dures) dressées tout autour du Collège Ahuntsic le mercredi 6 avril dernier. Il y a longtemps que le SPECA n’avait vu ses membres participer avec une telle unanimité et une telle cohésion à une action de ce type.

  Sommaire  

N’oubliez pas de venir appuyer le SPSCA et le SPPCA sur les lignes de piquetage

Le lundi 18 avril à

partir de 7 h

Ce jour-là, les profs d’une trentaine de cégeps de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec débrayaient, aux quatre coins de la province, pour réclamer de l’oxygène pour l’enseignement collégial et le déblocage des négociations avec le Comité patronal de négociation des collèges.

À Ahuntsic comme ailleurs, les éléments favorables à un tel succès de mobilisation étaient au rendez-vous : un soleil éclatant (l’une des premières vraies belles journées du printemps), une convention collective échue depuis près de trois ans, sans réel dépôt patronal à ce jour, un gouvernement répudié par le peuple québécois, le goût de se battre pour faire progresser ses conditions de travail, une machine syndicale bien huilée et - sur les lieux mêmes de la grève - une logistique fort convenable.

Les piquets de grève se sont dressés dès 6 h 45, soit avant le début des quarts de travail du jour, et ont été maintenus jusqu’à 13 h comme prévu, paralysant toute activité au Collège Ahuntsic. Au cours de la matinée, des appuis concrets de différents groupes se sont manifestés, notamment de la part des employés-es de soutien, des professionnels-les et

d’étudiant-es de l’AGECA. De plus, vers 11h30, la « caravane secteur public » de la Confédération des syndicats nationaux s’est arrêtée devant le 9155 rue Saint-Hubert, ce qui a permis à Louis Roy (vice-président de la CSN responsable de la négociation du secteur public de la Centrale) et à Ronald Cameron (président de la FNEEQ) de s’adresser aux grévistes pour exprimer toute la solidarité de la part de leur organisation respective.

L’atmosphère sur les piquets de grève était radieuse, comme le climat d’ailleurs. De très nombreux profs ont spontanément prolongé leur participation à cette grève, piquetant bien au-delà des deux heures prévues dans le cadre du « quart de piquetage » qui leur avait été assigné. La ferveur avec laquelle les membres du SPECA se sont prêtés à l’exercice traduisait une réelle volonté de se mobiliser et de lutter pour améliorer les conditions d’enseignement au niveau collégial.

 Ralliement

À l’échelle de la FNEEQ, 35 syndicats de profs de cégep avaient tenu un vote sur la proposition de trois demi-journées de grève : 24 s’étaient prononcé en faveur,

10 contre et dans un syndicat le compte était nul (égalité des pour et des contre). Un vote de ralliement s’est tenu au sein des syndicats qui n’avaient pas leur mandat de grève et tous se sont ralliés au mouvement national sauf quatre.

Au local, quelle magnifique solidarité. Toute décision d’action est discutable. Pour certains c’est trop peu, pour d’autres trop précipité, d’aucuns voudront des conditions que d’autres rejetteront. Mais quand l’assemblée syndicale du SPECA prend une décision - tous s’y rallient. Et le 6 avril, cela était évident. Cette solidarité c’est la force du SPECA au local, c’est sa vision de l’action syndicale à la CSN et dans tous les organismes auxquels nous adhérons.

Tous ces facteurs ont permis d’offrir sur la place publique une impeccable démonstration d’unité syndicale et de combativité. Bravo à tous et à toutes !!!

 La suite

Il y a déjà plusieurs bûches dans le poêle à l’heure où l’on se parle et l’ardeur des forces vives du milieu de l’éducation va continuer de rougeoyer pour de bon et longtemps encore. Déjà les dates du 14 avril, du 18 avril, du 25 avril et du 6 mai sont connues comme autant de jours de grève qui vont paralyser plusieurs établissements d’enseignement collégial, dont Ahuntsic. Ce sont autant de rendez-vous de mobilisation à ne pas manquer.

La grève des enseignants-es du 25 avril aura quelques caractéristiques différentes de celle du 6 avril dernier : il s’agira d’une journée complète (somme de deux demi-journées) et cette grève s’exercera en intersyndicale FAC-FEC-FNEEQ, soit un rare moment d’unité des fédérations de profs du niveau collégial.

Ça y est, la locomotive est en marche et le train a quitté la gare ! Merci à tous les profs d’Ahuntsic pour cette remarquable implication ! Voilà qui nous fait un excellent réchauffement pour les actions à venir. L’escalade des moyens de pression est bel et bien amorcée et le misérable cabinet de Jean Charest n’a qu’à bien se tenir !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 743 / 221519

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SPECA-HEBDO - Vol. 33  Suivre la vie du site Archives du SPECA-HEBDO  Suivre la vie du site SPECA-HEBDO Vol. 25  Suivre la vie du site Volume 25 - No. 17   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 2