Syndicat du personnel enseignant du Collège Ahuntsic (FNEEQ-CSN)
CAPTIC : mise au point

Le service informatique frappe encore

vendredi 2 septembre 2005

Depuis la rentrée, au SPECA, nous avons reçu une avalanche de plaintes, de la part des enseignants et des enseignantes, concernant le nouveau service de courriels qui a été mis en place au cours de l’été.

L’essentiel des plaintes portait sur :

  • l’absence d’instructions suffisantes pour opérer la migration de l’ancien au nouveau service ;
  • l’absence de fonctionnalités importantes que nombre de professeurs avaient appris à maîtriser au fil des ans ;
  • l’absence de synchronisation des archives et des listes de contacts entre l’ancien et le nouveau système.

En fait, plusieurs jugeaient qu’il s’agissait-là d’une régression plutôt que d’une amélioration des services.

La question qui revenait souvent était la suivante : pourquoi le CAPTIC a-t-il donné son accord à un tel changement ? La réponse est simple : ce que les membres du CAPTIC et une douzaine de professeurs en provenance de divers départements ont expérimenté et recommandé n’est PAS ce qui a été livré à la rentrée.

Suite à l’échec de la tentative de mise en place d’un portail intranet à la session hiver 2004, le CAPTIC fit, à l’automne 2004, la recommandation de procéder par étape : d’abord privilégier une amélioration de la convivialité, puis un accès plus universel aux services de courriels et finalement la mise en place d’un service de stockage et d’échanges de fichiers, les éléments de base en terme de TIC, quoi.

Des professeurs volontaires ont procédé à une expérimentation à la fin de la session hiver 2005. Les participants disposaient d’instructions relativement complètes pour procéder aux configurations de leurs logiciels de courriels, leur permettant de vérifier qu’en général la transition pourrait s’opérer sans trop de perte de fonctionnalités, notamment quant aux accès à leurs archives et leurs listes de contacts. Suite aux expérimentations, des recommandations d’améliorations ont aussi été formulées. Face aux craintes de perte de fonctionnalités ou de régression exprimées par certains participants, le directeur du service informatique a tenté de nous rassurer en garantissant qu’il n’y aurait pas de régression des services et que les anomalies signalées seraient corrigées, notamment en ce qui concerne la synchronisation des archives accumulées et des listes de contacts.

Mais voilà, ô ! surprise à la rentrée, seul l’accès par interface WEB était disponible. Pas un mot sur la possibilité de se servir de son logiciel de courriels préféré (Outlook, Entourage, Apple Mail, Thunderbird, Eudora, Netscape, etc.) et surtout, aucune instruction pour configurer son logiciel de courriels. Quant aux recommandations faites par les participants à l’expérimentation, à ce jour, aucune n’a été retenue. Pas étonnant dans ce contexte que plusieurs professeurs aient eu le sentiment d’une régression du service de courriels.

C’est dans ce contexte que l’exécutif du SPECA a demandé une rencontre d’urgence du CAPTIC qui s’est tenue lundi dernier (29 août). À cette rencontre, nos appréhensions furent confirmées :

  • seul l’accès par interface WEB est supporté ;
  • l’accès à nos messages par logiciel de courriels n’est pas encore au point, donc pas supporté pour l’instant et aucun échéancier n’a été annoncé ;
  • quant au service d’échange de fichiers, il reste minimal et conforme à ce qui a été expérimenté mais aucune des recommandations ou corrections proposées par les participants à l’expérimentation n’ont encore été apportées ;
  • la récupération des archives des courriels et des listes de contacts des années passées devra se faire manuellement pour l’instant ; pour l’avenir, aucune garantie que ce soit même possible d’automatiser ou synchroniser le tout ;
  • sur la plate-forme WEB actuelle, aucune assurance que certaines fonctionnalités puissent être rétablies ou corrigées ;
  • faute d’information adéquate à nous communiquer, le directeur du service informatique devrait nous faire parvenir d’ici peu une explication (ou une tentative de justification) des dysfonctionnements du système.

Il a donc été clairement établi à cette rencontre que les fonctionnalités du nouveau service ne sont qu’une réalisation PARTIELLE de ce qui fut expérimenté l’an dernier. De plus, aucune des recommandations des professeurs ayant participé à l’expérimentation ou des membres du CAPTIC n’ont été retenues.

Il a aussi été convenu à cette rencontre du CAPTIC que l’état de la situation soit porté à l’attention de la Commission des études et des comités permanents.

Oui, nous avons l’impression de s’être fait flouer et oui, nous avons raison d’être révoltés.

INFORMATION DE DERNIÈRES MINUTES

Un communiqué vous est parvenu hier concernant ce dossier. Non signé, il émanait du service informatique. Le directeur de ce service a confirmé à la présidente du SPECA qu’il en assumait toute la responsabilité politique. C’est avec l’arrogance habituelle de la direction concernée que s’y étale l’incompréhension de notre profession et de l’enseignement :

« ...cette solution (le portail Internet) permettra aux employés d’être plus productifs... »

De plus, comment ce service peut-il, sans l’accord de vos représentants, prétendre que le CAPTIC cautionne la qualité des services de courriels et de stockage qu’il a mis en ligne, qualité de services que nous avons vertement critiquée lors de la dernière rencontre du CAPTIC.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 896 / 226783

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SPECA-HEBDO - Vol. 33  Suivre la vie du site Archives du SPECA-HEBDO  Suivre la vie du site SPECA-HEBDO Vol. 26  Suivre la vie du site Volume 26 - No. 2   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 0