Syndicat du personnel enseignant du Collège Ahuntsic (FNEEQ-CSN)
CSN, FNEEQ et FEESP - Campagne de la CSN

Soutenir les cégeps en difficulté dans les régions : une nécessité

vendredi 2 septembre 2005

[Shawinigan, le 25 août 2005] - À l’occasion de la réunion des représentantes et des représentants des syndicats d’enseignantes et d’enseignants de cégeps affiliés à la FNEEQ-CSN, la CSN a rendu public aujourd’hui à Shawinigan un plan d’action afin de soutenir les cégeps en difficulté dans les régions.

Au cours des prochains mois, la CSN, ses fédérations du secteur de l’éducation, la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) et la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN), leurs syndicats locaux affiliés ainsi que les conseils centraux (structures régionales de la CSN) entendent mener une campagne et faire des représentations auprès des élus afin de les sensibiliser à l’urgence d’agir pour contrer le sous-financement dont souffrent plusieurs cégeps de région.

C’est ce qu’ont annoncé le trésorier de la CSN, Pierre Patry, le président de la FNEEQ-CSN, Ronald Cameron, le vice-président de la FEESP-CSN, Denis Marcoux, et le vice-président du Conseil central du Cœur du Québec (CSN), Michel Angers, qui ont participé à la rencontre.

Réseau de surveillance

En outre, la CSN et ses organisations ont mis en place un réseau de surveillance afin d’observer et d’analyser l’évolution de l’offre de programmes en formation initiale et en formation continue afin d’organiser une défense efficace du droit à l’éducation pour toutes et pour tous. Selon les responsables syndicaux, « réseau collégial est une nécessité : nous n’avons plus à en faire la preuve. Les cégeps jouent un rôle majeur dans le développement des régions et sont des pôles culturels et économiques irremplaçables et une référence incontournable pour la population, cela est acquis. »

Un réseau à consolider et à développer

Cependant, le réseau collégial se fragilise. Les cégeps en région sont menacés. Actuellement, certains établissements luttent pour leur survie. « Seul un engagement politique ferme quant à leur maintien permettra de maintenir leur mission et d’assurer à la population l’accès à l’enseignement supérieur » ont plaidé les leaders syndicaux. La diminution du nombre d’inscriptions dans les cégeps génère en effet des situations difficiles et le mode de financement actuel ne répond pas aux besoins des cégeps particulièrement touchés.

Pour une véritable politique de développement régional

Les responsables syndicaux ont rappelé que le gouvernement du Québec s’était engagé à soutenir les régions. Mais nous sommes toujours en attente d’une véritable politique de développement régional. L’Etat se déleste de ses obligations et responsabilités et tente de refiler la note à la population, tout en promouvant les partenariats privé-public et la sous-traitance, ont-ils signalé.

Une campagne CSN

Il faut donc investir massivement dans le réseau d’enseignement collégial en raison du rattrapage, du déficit de scolarisation, du sous-financement de la dernière décennie. Il faut accorder une priorité au développement des cégeps comme services publics à offrir à la population partout au Québec. Des sommes dues au Québec dorment à Ottawa. « Le gouvernement du Québec, les élus municipaux, les décideurs doivent agir. Maintenant ! Nous ne leur en laisserons pas le choix », ont conclu les porte-parole syndicaux.

Renseignements :


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1117 / 224005

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SPECA-HEBDO - Vol. 33  Suivre la vie du site Archives du SPECA-HEBDO  Suivre la vie du site SPECA-HEBDO Vol. 26  Suivre la vie du site Volume 26 - No. 2   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 0